Se lancer ou pas dans un projet mystère au tricot…

Se lancer ou pas dans un projet mystère au tricot…

(The Doodler)

Si vous tricotez et si vous êtes inscrit sur Ravelry ou Instagram, vous avez sans doute déjà entendu parler des projets mystère. Pour les personnes qui ne connaissent pas, cela consiste à se lancer dans un modèle (souvent payant) dont on ne connait pas le résultat final et pour lequel on recevra régulièrement des instructions pour arriver au bout du projet. Dès le départ, le créateur indique de quel type de projet il s’agit (cela peut être un châle, des chaussettes, etc.) ainsi que le matériel dont on aura besoin pour mener à bien ce projet.

Ainsi, avant de commencer, on vous indiquera la grosseur de la laine dont vous aurez besoin, ainsi que sa texture (fingering, lace, mohair ou au contraire une laine qui ne doit absolument pas être pelucheuse). On vous conseillera aussi sur les coloris, à savoir deux couleurs contrastantes ou au contraire une même couleur mais dans une tonalité claire et l’autre foncée, laine autorayante .

Par exemple, vous saurez donc avant de vous inscrire que vous aurez besoin de 2 écheveaux de 100 g chacun en laine fingering, qu’un écheveau doit être dans les tons unis (pas de laine autorayante ou bariolée), que l’autre devra au contraire être multicolore, que pour un joli rendu vous pouvez opter pour deux couleurs contrastantes et que le modèle sera un châle.

On vous indiquera également la périodicité d’envoi des instructions, cela peut être un envoi toute les semaines ou tous les quinze jours selon la complexité du modèle.

Voilà en gros tout ce que vous saurez avant de démarrer et libre à vous de plonger dans votre stock de laine en imaginant ce que cela pourra donner au final.

En lisant tout cela, on se rend vite compte que l’on va vraiment à l’aveugle lorsque l’on se lance dans l’aventure d’un projet mystère.

En fait, c’est vraiment de l’ordre du quitte ou double.

En me basant sur ma toute petite expérience (je n’ai que deux projets mystère à mon actif et je vais participer à un troisième), je vais vous donner quelques petits conseils.

(Summertide Shawl)

Tout d’abord, regardez de quel type de modèle il s’agit. Est-ce un châle ? Une paire de chaussettes ? Un ensemble mitaines/bonnet ?

Ensuite, penchez-vous sur le durée du projet. Le planning d’envoi est prévu sur un mois ce qui n’est pas trop long, mais vous avez déjà pas mal de projets en cours, alors aurez-vous du temps à consacrer à ce nouveau projet ?

Et le matériel ? Avez-vous le type laine préconisé dans votre stock ? Allez-vous devoir en acheter ? Oui, je sais que cela peut être une très bonne excuse pour faire un nouvel achat 😉

Après toutes ces réflexions, vous en êtes arrivé au point suivant : le type de projet vous plait, le planning vous convient et vous avez la laine nécessaire (ou ne rechignez pas à l’idée d’en acheter).

Alors, faut-il se lancer ou pas ?

J’ai un dernier conseil à vous donner sur ce point.

Comme vous connaissez le créateur du projet, je vous conseille vivement d’aller voir s’il a mis en place des projets mystère par le passé et de regarder ses créations (que ce soit des projets mystère ou non). Cela vous permettra, non pas de savoir à quoi ressemblera le projet, mais de vous faire une petite idée de la ligne générale.

Voyez-vous, en 2015, je me suis lancée dans deux projets mystère. Le premier était un modèle d’Helen Stewart et le deuxième de Stephen West, deux styles très différents.

J’ai aimé tricoter les deux mais une fois le résultat final entre les mains, mon ressentiment a été tout autre. Autant j’adore celui d’Helen, autant celui de Stephen me laisse dubitative. J’ai offert le premier (mais je l’aurais bien gardé pour moi tellement je le trouve beau) alors que je sais très bien que le second restera au fond d’un tiroir. Résultat, maintenant, si un projet mystère m’intéresse, je réfléchis à deux fois avant de m’inscrire et acheter le modèle.

Stephen West a proposé un autre projet mystère l’année dernière et pendant un temps, j’ai songé à le rejoindre car j’aime certains de ses modèles (j’en ai d’ailleurs plusieurs sur ma liste des projets à tricoter). Au bout du compte, j’ai renoncé et en voyant les projets terminés, je n’ai pas regretté mon choix car je n’ai pas adhéré au châle.

Lorsqu’Helen a annoncé un projet mystère il y a quelques semaines de cela, j’ai hésité parce que j’ai déjà pas mal de châles en projets (avec les écheveaux de laine pour les réaliser) et puis elle a donné quelques informations sur le futur modèle et j’ai été conquise. J’étais loin d’être partie dans un projet à trois couleurs mais j’ai tellement eu de plaisir à tricoter le MKAL (Mystery Knit A Long) de 2015 que je n’ai pas hésité longtemps en fait et j’attends ce projet avec impatience.

(laine pour le Snowmelt MKAL)

Si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner, ce serait de faire des recherches avant de vous lancer, de regarder tous les modèles proposés par le créateur, éventuellement de regarder s’il a un groupe sur Ravelry et de le parcourir afin de lire les commentaires (cela vous donnera une idée de la disponibilité du créateur en cas de souci, de la façon dont sont écrites les instructions, bref de savoir un peu où vous allez).

Il existe aussi des MKAL gratuits et là, pas de souci, vous pouvez vous inscrire et télécharger le modèle sans craindre de gaspiller votre argent 😉 et au pire vous pourrez commencer le modèle plus tard quand vous aurez vu le résultat final (mais bon, cela gâche quand même une bonne partie du plaisir, non ?).

Dans les MKAL, j’aime cet aspect où l’on part littéralement à l’aventure, cette communauté où tout le monde travaille sur le même projet et apporte de l’aide, des conseils. On voit les avancées de chacun, on admire des projets, on découvre que d’autres ont eu les mêmes idées que nous quant au choix des couleurs ou de la laine. C’est vraiment très convivial. Après, il ne faut pas avoir peur de regretter ses choix, de douter car on peut avoir une jolie surprise au final.

Voilà les conseils que je peux vous donner d’après mon expérience sur les projets mystère. N’hésitez pas à me parler de vos expériences en laissant un commentaire.

Une réaction au sujet de « Se lancer ou pas dans un projet mystère au tricot… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *