“L’ogre, partie IV” – Louis de Mauboy

“L’ogre, partie IV” – Louis de Mauboy

Titre : L’ogre, partie IV
Auteur : Louis de Mauboy
Editeur : Anti-spleen
Format : numérique
Nombre de pages : 697
Dates de lecture : 12/07/2022 – 25/07/2022

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Cette fois, la situation semble désespérée. Le petit Quentin se retrouve à la merci de ses nouveaux tuteurs qui révèlent toute l’étendue de leur cruauté.
France doit faire face aux conséquences de son internement, mais également de ses erreurs passées.
Corentin continue de se débattre dans la toile du Cercle, tandis que Kader, toujours déterminé à faire cesser cet infâme trafic, poursuit son enquête. Sa rencontre avec une victime du réseau mettra au jour l’impensable…
Le quatrième volet est l’avant-dernier de cette série. Une nouvelle fois, l’auteur nous entraîne dans les méandres de l’âme humaine, là où se cachent des ténèbres que nul ne saurait regarder en face sans sentir son sang se glacer…

Mon avis :
J’ai désespérément cherché un mot pour exprimer ce que j’avais éprouvé à la lecture de ce livre mais je n’en ai pas trouvé d’assez fort pour exprimer mon ressenti face à tout ce qui y est relaté.

Avec cet avant-dernier opus, Louis de Mauboy nous emmène encore plus loin dans l’horreur humaine, certaines scènes sont à peine supportables et pourtant je suis habituée à lire du lourd.

Corentin, complètement piégé, ne sait pas quoi faire pour se sortir du pétrin dans lequel il s’est fourré. Manipulé et complètement obsédé par sa maitresse, il est bien incapable de s’occuper de son fils, Quentin, alors qu’il comprend que quelque chose ne va pas.

Le pauvre Quentin entre dans la phase “manipulation” du Cercle à grands coups de traumatismes et sévices corporels.

France m’a particulièrement énervée dans ce tome. Je m’attendais à autre chose la concernant.

Kader mène toujours son combat et sa rencontre avec Naomi, malheureuse victime de l’Organisation (et au centre des passages les plus insupportables à lire – ne prenez pas à la légère les avertissements de l’auteur à leur propos) va faire remonter à la surface les souvenirs de ce qu’il a vécu par le passé.

J’ignore comment tout cela va se terminer mais je ne sens pas une conclusion heureuse à la manière d’un conte de fées. J’espère sincèrement que certaines personnes vont payer chèrement pour leurs actes. Je crains pour la vie de Kader et la santé mentale du petit Quentin, pourra-t-il sortir indemne de cette histoire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.