“Labyrinthes” – Franck Thilliez

“Labyrinthes” – Franck Thilliez

Titre : Labyrinthes
Auteur : Franck Thilliez
Format : papier
Nombre de pages : 384
Editeur : Fleuve noir
Dates de lecture : 12/05/2022 – 26/05/2022

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Une scène de pure folie dans un chalet. Une victime au visage réduit en bouillie à coups de tisonnier. Et une suspecte atteinte d’une étrange amnésie. Camille Nijinski, en charge de l’enquête, a besoin de comprendre cette subite perte de mémoire, mais le psychiatre avec lequel elle s’entretient a bien plus à lui apprendre. Car avant de tout oublier, sa patiente lui a confié son histoire. Une histoire longue et complexe. Sans doute la plus extraordinaire que Camille entendra de toute sa carrière…

« Tout d’abord, mademoiselle Nijinski, vous devez savoir qu’il y a cinq protagonistes. Toutes des femmes. Écrivez, c’est important : “la journaliste”, “la psychiatre”, “la kidnappée”, “la romancière”… Et concentrez-vous, parce que cette histoire est un vrai labyrinthe où tout s’entremêle. Quant à cette cinquième personne, elle est le fil dans le dédale qui, j’en suis sûr, apportera les réponses à toutes vos questions. »

Mon avis :
Si jamais vous souhaitiez lire ce roman, je ne peux que vous conseiller de lire les deux précédents “Le manuscrit inachevé” et “Il était deux fois” car il y a un lien entre les trois histoires et même si vous ne serez pas perdu dans la lecture si vous ne le faites pas, ce sera un vrai bonus de le faire (même si comme moi, vous ne vous souvenez pas de tout).

Une fois de plus, Franck Thilliez malmène nos neurones dans cette histoire complexe mais captivante. Je ne sais pas si c’est parce que je commence à connaitre le style de l’auteur, mais à un moment donné, j’avais soupçonné le lien entre les cinq femmes et j’avais hâte d’arriver au bout de l’histoire afin de vérifier si mon hypothèse était la bonne tout en me disant que ce ne pouvait pas être si simple car avec Thilliez, rien n’est jamais simple et que le doute est présent à chaque page (il serait capable de vous faire douter que la lettre F succède à la lettre E dans l’alphabet) !

Le roman est truffé d’énigmes, de palindromes, d’anagrammes et aborde les thèmes chers à l’auteur comme la mémoire, le fonctionnement et la complexité du cerveau humain pour n’en citer que deux. Les échecs ont également une place importante. Je ne joue pas aux échecs et j’avoue ne pas y connaitre grand-chose mais je suis persuadée que les différentes références apportent des choses à l’intrigue (indices ? explications ?).

La description de certaines scènes de torture pourra en mettre certains mal à l’aise tant elles sont extrêmement bien décrites.

Thilliez nous manipule comme à son habitude, il nous perd, parfois, mais pour peu que l’on s’accroche au fil d’Ariane qu’il déroule sous nos yeux, nous nous dirigeons vers la sortie du labyrinthe. Et alors que vous tournez la dernière page du roman, pensant qu’enfin vous allez pouvoir laisser votre cerveau se reposer, vous tombez sur un autre labyrinthe vous menant à quelques secrets de l’auteur…

Si vous osez entrer dans le labyrinthe attendez-vous à faire chauffer vos neurones !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.