“L’horreur de Kill Creek” – Scott Thomas

“L’horreur de Kill Creek” – Scott Thomas

Titre : L’horreur de Kill Creek
Auteur : Scott Thomas
Editeur : Bragelonne
Format : numérique
Nombre de pages : 476
Dates de lecture : 11/06/2021 – 01/07/2021
Ressenti : mitigé

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Oubliée dans la campagne du Kansas, à Kill Creek, une demeure ancienne se dresse au bout d’une sombre route de prairie. Elle est restée vide, abandonnée et en proie à la végétation pendant bien des années. Bientôt, sa porte se rouvrira pour la première fois depuis des décennies. Mais quelque chose attend, qui rôde dans les ténèbres, avide d’accueillir ses nouveaux visiteurs…
Lorsque l’écrivain d’horreur à succès Sam McGarver est convié à passer la nuit d’Halloween dans l’une des maisons hantées les plus tristement célèbres du pays, il accepte à contrecœur. Au moins ne sera-t-il pas seul : trois autres maîtres du macabre, qui tous ont contribué à façonner l’horreur moderne, vont se joindre à lui. Mais ce qui ne devait être qu’un coup marketing va se muer en lutte pour survivre. L’entité qu’ils ont réveillée va les suivre et les torturer, menaçant de les intégrer à l’héritage sanglant de Kill Creek…

Mon avis :
Je suis passée complètement à côté de cette lecture, pas que le roman soit mauvais, il ne l’est pas, je pense plutôt que je m’attendais à autre chose et je n’ai pas été surprise, ni eu peur au cours de ma lecture. D’après les différentes critiques que j’avais pu lire, je m’attendais à avoir les poils qui se dressent, à avoir peur de faire des cauchemars, à sursauter au moindre bruit… Ce ne fut pas le cas.

Autant j’ai adoré et frissonné avec “L’empereur blanc” d’Armelle Carbonel qui part sur une base un peu similaire (des écrivains réunis dans une maison au passé bien particulier), autant là, j’ai tout de suite vu où l’histoire allait me mener et de ce fait, le ressenti n’était pas le même : pas d’effet de surprise et donc pas de frissons.

J’espérais que l’auteur allait traiter le thème de la maison hantée d’une façon originale, mais j’ai retrouvé les classiques du genre. Cela dit, l’écriture est agréable et descriptive ce qui permet de bien visualiser les situations. Les différents protagonistes n’ont pas grand-chose en commun, mis à part le fait qu’ils écrivent des romans d’horreur (mais en abordant les choses chacun à sa sauce). Ils ont tous une personnalité bien différente avec des secrets bien gardés dont l’entité va se servir pour attendre son but. Je n’ai cependant pas réussi à m’attacher à eux.

J’ai aussi trouvé que l’histoire s’étirait en longueur et que certaines parties étaient répétitives. La première partie m’a semblé interminable, je me suis vraiment demandée quand “l’horreur” allait vraiment entrer en scène. Il faut attendre une bonne centaine de pages pour que les choses commencent à prendre forme. Une fois tout le monde arrivé dans la maison, on entre dans le vif du sujet.

A ce moment-là, j’attendais que les frissons arrivent et je me suis dit qu’ils allaient enfin arriver. Mais non, la sauce n’a pas pris avec moi…

J’ai par contre apprécié la façon dont l’auteur s’est servi des peurs et secrets des personnages pour faire monter l’angoisse chez eux.

Vous l’aurez compris, lecture mitigée en ce qui me concerne (trop d’attentes ? mauvais timing pour la lecture ?). Cela ne reste que mon avis, je vous laisse vous faire le votre et donner au roman sa chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.