“La peine du bourreau” – Estelle Tharreau

“La peine du bourreau” – Estelle Tharreau

Titre : La peine du bourreau
Auteur : Estelle Tharreau
Format : numérique
Nombre de pages : 256
Editeur : Taurnada
Dates de lecture : 05/09/2020 – 13/09/2020
Ressenti : un roman qui va mettre à mal vos émotions

4ème de couverture / Résumé éditeur :
McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451.
Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l’injection létale.
Quatre heures dans l’isolement de la prison de Walls.
Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions.
Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy.
Quatre heures pour jouer le sort d’un homme.
Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d’exécution.

Mon avis :
J’ai découvert Estelle Tharreau avec son précédent roman que j’avais adoré. Celui-ci est différent mais je l’ai tout autant apprécié. C’est un roman dur, pas dans le sens sanglant ou avec des crimes sordides, non, tout simplement parce qu’il va jouer avec vos émotions, c’est un roman qui risque de vous secouer de par les thèmes qu’il aborde et la façon dont ils le sont.

Les principaux thèmes abordés sont la peine de mort, le racisme et la justice. On sent derrière l’écriture, tout le travail de recherches de l’auteure sur l’univers carcéral américain ainsi que le fonctionnement de la justice dans ce pays, notamment lorsqu’il est question de l’exécution des prisonniers. Je ne connais pas grand chose au système judiciaire ni à l’environnement carcéral des États-Unis et plus précisément du Texas, mais tout m’a semblé réaliste.

Ce roman vous transporte des deux côtés du couloir de la mort : celui du prisonnier qui attend sa dernière heure et celui de l’homme va l’exécuter, un simple homme qui doit faire son travail quoi qu’il lui en coûte.

Il est question de culpabilité, de rédemption, d’injustice, de souffrance, du ressenti face à son travail et du regard qu’en ont les autres.

Le roman est découpé en différentes parties, chacune correspondant à une des quatre heures que nous allons passer avec ces trois hommes : le condamné, le bourreau et celui qui peut tout arrêter avant l’heure de l’exécution.

Le titre nous parle de la peine du bourreau. Ce mot “peine”qui peut remplacer le mot tristesse mais également le mot sanction et que l’on retrouve dans “peine de mort”. Et ici il se réfère aux deux. De même pour le mot “bourreau” qui, non pas par sa définition mais par le rôle qui leur est attribué, nous renvoie autant à l’homme en attente d’être exécuté qu’à celui qui doit lui faire l’injection létale.

On nous relate les débuts du bourreau dans le métier, de son ascension, de son environnement où le racisme est roi, de sa prise de conscience… Et puis il y a le moment où tout bascule et où un homme décide d’appliquer sa propre justice.

On y retrouve également, mais au second plan, l’opposition entre les pro et les anti peine de mort, avec des dissensions au sein des groupes eux-mêmes. Nous avons tous en tête ces images de rassemblements, sur le point de déborder, devant les établissements aux moments des exécutions et c’est ce qui se passe ici.

Et il y a ce dénouement qui vous assène le coup fatal et dont vous ne vous relevez pas.

Coup de cœur pour ce roman, à mes yeux, parfaitement maitrisé et qui, concernant la peine de mort, ne fait à aucun moment pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Estelle Tharreau est une auteure sur laquelle il faut dorénavant compter et qui a sa place parmi les grands. Vous l’aurez compris, “La peine du bourreau” est un titre que je vous recommande vivement.

5 thoughts on ““La peine du bourreau” – Estelle Tharreau

  1. Sylvie,
    Check your insta. I wrote a message to you. Something is wrong. Cant find anything on your insta and got a message you don’t follow me.
    /Lilo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.