Chemisier Nellie (République du Chiffon)

Chemisier Nellie (République du Chiffon)

L’an passé, en faisant du tri dans mon armoire, j’ai remis la main sur une jupe portefeuille que je ne portais plus. J’aimais beaucoup le tissu, mais le problème avec ce genre de jupe, c’est la tendance à s’ouvrir si les rabats ne sont pas assez larges. C’est ce qui se passait avec cette petite jupe.

Au lieu de m’en séparer, j’ai décidé de tout découdre et de conserver le tissu avec dans l’idée d’en faire autre chose.

Les mois sont passés et le tissu n’était toujours pas utilisé. Et puis il y a peu, je suis tombée sur le modèle du Chemisier Nellie de la République du Chiffon. Outre le fait qu’il nécessitait peu de tissu, j’aimais bien son encolure volantée.

Sans savoir si j’aurais assez de tissu de ma jupe décousue pour le coudre, j’ai acheté le patron. Le modèle nécessite un tissu assez souple comme un coton fluide, de la soie ou de la viscose. N’ayant plus l’étiquette de la jupe, je ne savais pas en quelle matière elle était mais je pense que c’est une sorte de crêpe. Le tissu se tient sans pour autant être trop rigide. Alors je me suis lancée.

L’avantage de l’utilisation de ce tissu, c’est que les bords étaient déjà surfilés, par contre, le respect du droit fil ce n’était pas vraiment ça. Je l’ai bien constaté en pliant le tissu et en faisant correspondre les carreaux (voir bas de la photo ci-après).

Dans ma petite pièce de tissu (j’ai oublié de la mesurer avant de couper), j’ai pu poser tous les morceaux hormis la bande pour l’encolure volantée et la bande de propreté mais cette dernière était facultative. Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, c’était vraiment juste et pour la parementure du devant, je n’ai pas eu d’autre choix que de la couper en deux en sachant que cela ne poserait pas de problème d’esthétique puisque la pièce se situe à l’intérieur une fois le chemisier terminé.

Concernant l’encolure, j’avais prévu d’utiliser les bandes qui étaient cousues à l’intérieur de la jupe sur toute sa hauteur. Je savais que je n’en aurais pas assez pour faire tout le tour alors je me contenterai de ne faire que le tour de l’encolure. Par ailleurs, je n’étais pas certaine qu’elles avaient été coupées dans le bon sens, mais ce n’était pas dérangeant pour la réalisation du chemisier.

Pour faire ce chemisier, j’ai opté pour la taille 40 dont la mesure correspond à mon tour de poitrine. J’ai imprimé le patron sur des feuilles de brouillon et j’ai ajouté les marges de couture avant de découper mon tissu.

C’est un modèle très facile et rapide à coudre. Il peut être réalisé en une journée (il m’en a demandé deux). Le plus délicat étant la réalisation de la bande d’encolure volantée avec sa bonne répartition des fronces. Comme j’étais vraiment très juste en tissu, c’est ce qui m’a pris le plus de temps.

La réalisation des boutonnières m’a donné un peu de fil à retordre car j’ai dû en défaire deux qui n’étaient pas bien alignées et découdre des boutonnières réalisées avec du fil blanc sur une partie blanche du tissu, croyez-moi, ce n’est pas ce qu’il y a de plus aisé.

J’ai cousu les boutons loin de la bande de parementure car je trouvais le décolleté trop profond.

Enfin, je n’ai pas ajouté de bande de propreté. Je pensais ajouter du biais mais le bleu que j’avais ne correspondait pas. Alors j’ai fait un ourlet.

Au final, je me retrouve avec un petit chemisier sympa qui sera agréable à porter l’été et je suis vraiment contente d’avoir pu recycler ce tissu même s’il manque peut-être un peu de souplesse pour ce modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.