“Le manuscrit inachevé” – Franck Thilliez

“Le manuscrit inachevé” – Franck Thilliez

Titre : Le manuscrit inachevé
Auteur : Franck Thilliez
Format : Papier
Nombre de pages : 601
Editeur : Pocket
Dates de lecture : 12/06/2020 – 20/06/2020
Ressenti : Retourne méninges

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Une enquête sans corps.
Une défunte sans visage.
Un thriller sans fin.
Aux alentours de Grenoble, une voiture finit sa trajectoire dans un ravin. Dans le coffre, le corps d’une femme. A la station-service où a été vu le conducteur, la vidéosurveillance est claire : l’homme n’est pas le propriétaire du véhicule.
Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète : un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, “L’Inspirante”, villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale, et le traumatisme de l’enlèvement de sa fille Sarah. L’agression soudaine de son mari va faire resurgir le pire…
Dans le vent, le sable et le brouillard, une question parmi d’autres se pose : vers qui et vers quoi se tourner quand l’unique vérité est que tout vous devient étranger ?

Mon avis :
Parler de ce roman va être compliqué car le moindre mot risque de tout dévoiler et franchement, ce serait vraiment dommage que vous connaissiez tout avant d’entreprendre votre lecture.

Si vous aimez les histoires pour lesquelles vous avez toutes les réponses à la fin, pour lesquelles vous n’avez pas besoin de réfléchir, alors passez votre chemin. Avec ce roman, Franck Thilliez va vous remuer les méninges comme jamais parce qu’au bout du compte, vous vous retrouvez face à deux intrigues : celle du roman dont l’auteur n’a pas rédigé la fin et celle dudit roman inachevé.

Tout au long de la lecture, Thilliez sème des indices qu’il se fait un plaisir de balayer quelques chapitres plus loin. Il vous mène par le bout du nez et vous, faible lecteur, vous laissez faire. Il s’amuse avec les mots, avec les similitudes (le titre des deux romans), avec au contraire les opposés (hypermnésie/amnésie). Il joue avec vous et, je dois le reconnaitre, c’est lui qui gagne au final.

Dès le départ, nous sommes prévenus que nous devrons être attentif à notre lecture si nous voulons en connaitre la fin. Alors j’ai pris mon carnet et mon stylo et j’y ai couché des mots, des notes dans l’espoir que cela m’aiderait et au bout du compte, cela ne m’a pas aidée le moins du monde.

Lorsque j’ai refermé le livre, je suis retournée lire le prologue, puis je suis revenue aux dernières pages et j’ai compris certaines choses mais pas toutes. En fait, plus j’essaie de trouver les réponses à mes questions, plus d’autres interrogations apparaissent alors j’ai fini par arrêter de me poser des questions car je doute d’en trouver les réponses sans devoir relire tout le livre (ce que je ferai sans doute un jour, à moins qu’elles ne se trouvent dans “il était deux fois” ?).

Un excellent roman mais qui à cause de sa complexité et de sa subtilité ne plaira pas à tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.