“Le colis” – Sebastian Fitzek

“Le colis” – Sebastian Fitzek

Titre : Le colis
Auteur : Sebastian Fitzek
Format : papier
Nombre de pages : 307
Editeur : L’Archipel
Dates de lecture : 18/01/2020 – 20/01/2020
Ressenti : paranoïa

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Psychiatre, Emma Stein a été victime d’une agression nocturne dont elle s’est miraculeusement sortie. Depuis, elle vit recluse dans sa maison, de peur de croiser à nouveau la route de ce psychopathe que la presse a surnommé le Coiffeur.
Un jour, son facteur lui demande d’accepter un colis pour l’un de ses voisins. Emma connaît tous ceux qui habitent dans sa rue. Or, jamais elle n’a entendu parler de cet homme…

Mon avis :
C’est le premier roman que je lis de cet auteur et certainement pas le dernier (d’ailleurs j’en ai deux qui m’attendent dans ma pile à lire).

Nous sommes ici face à un thriller psychologique qui a très bien fonctionné en ce qui me concerne. Lors de ma lecture, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à “Dans son silence” d’Alex Michaelides que j’ai lu l’année dernière et qui traite également de la santé mentale.

L’histoire se centre sur Emma qui a été victime, selon elle, d’un viol et d’une terrible agression. Le “selon elle” est important car c’est sur cette supposition que repose toute l’intrigue de ce roman.

Depuis cette agression, Emma ne sort plus de chez elle et a mis en stand-by son travail. N’ayant que peu de souvenir de l’agression, elle a peur et doute de tous les hommes qu’elle peut être amenée à rencontrer. Le seul endroit où elle se sent en sécurité, est sa maison et lorsqu’elle se retrouve avec le colis d’un voisin entre les mains, tout tourne au cauchemar pour elle.

L’auteur sème le doute dans l’esprit du lecteur qui finit par se demander si Emma ne serait pas mieux enfermée à l’asile tout en lui faisant se poser des questions sur les autres protagonistes qui, il faut le reconnaitre, agissent parfois de façon étrange. Nous vivons les situations aux côtés d’Emma et c’est ce qui nous interpelle : il y a ce gentil facteur mais un événement va semer le doute, il y a ce mystérieux voisin, et puis qu’en est-il de l’entourage proche d’Emma (mari, amis…) ?

J’avais l’impression d’avoir entre les mains une pelote de laine emmêlée, chaque fois que je pensais avoir défait un nœud, un autre apparaissait un peu plus loin.

Les chapitres sont courts et s’enchainent rapidement, la tension va crescendo et ne retombe pas. L’alternance des périodes auxquelles se sont déroulés les faits apportent une dynamique à l’histoire tout en maintenant un suspense car jusqu’à un certain point on ne sait pas ce qui s’est passé.

C’est un thriller psychologique réussit en ce qui me concerne.

Et je ne peux pas terminer sans parler de la couverture que je trouve vraiment bluffante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.