“Le chuchoteur” – Donato Carrisi

“Le chuchoteur” – Donato Carrisi

Titre : Le chuchoteur
Auteur : Donato Carrisi
Format : Papier
Nombre de pages : 576
Editeur : Livre de Poche
Ressenti : Très bon thriller, je le conseille

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Cinq petites filles ont disparu.
Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière.
Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement. Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…

Mon avis :
J’ai découvert ce roman en 2015 dans sa version audio. Le problème, c’est que les versions audio, bien que très utiles car permettant d’écouter une histoire tout en faisant autre chose (couture, tricot, repassage…), ne me conviennent pas. En effet, j’ai réalisé à un moment que je n’avais rien retenu de tous les romans que j’avais écoutés. La seule chose dont je me souvienne, par contre, c’est  si j’avais apprécié ou pas l’histoire, mais impossible de me rappeler de ce dont elle parlait (et cela pour tous les titres).

Résultat, j’ai donc décidé de reprendre presque tous les livres audio sous une versionécrite afin de les redécouvrir et, cette fois-ci, en retenir quelque chose. Le premier par lequel j’ai commencé est “le chuchoteur”. Il faut dire qu’avec sa sortie en poche et celle du dernier tome, on l’a vu de nombreuses fois sur Instagram dernièrement.

Au cours de ma lecture, certaines petites choses me sont revenues en mémoire mais jamais par anticipation, c’était plutôt du genre “ah oui, tiens, cela me dit quelque chose”, alors le fait d’avoir déjà eu connaissance de l’intrigue n’a jamais gêné ma lecture.

L’auteur nous manipule habilement tout au long du récit qui est parfaitement maitrisé dans sa trame et dans son écriture. Il nous maintient sous tension du début à la fin, nous mène vers des fausses pistes. C’est sombre mais sans jamais verser dans le gore même si certaines phrases, certaines descriptions nous amènent inévitablement des images à l’esprit. Et comme cela touche à des enfants, cela nous bouleverse.

L’histoire est complexe mais on ne se perd jamais.

Les différents protagonistes sont présentés en mettant en avant leurs faiblesses, leurs blessures et cela les rend diablement humains.

A aucun moment je ne me suis ennuyée au cours de ma lecture et tout va très vite même si l’enquête piétine (oui je sais, ce que je viens d’écrire peut sembler contradictoire mais vous comprendrez si vous lisez le livre). Donato Carrisi distille peu d’indices et dès que vous pensez avoir une idée sur l’identité du chuchoteur, il vous la balaye d’un revers de main.

J’ai beaucoup apprécié la révélation sur la petite fille dont il est question à plusieurs reprises (je ne vous en dirai pas plus à ce sujet de peur de trop en dire), j’ai trouvé que c’était rondement mené.

Le seul reproche que je pourrais faire, serait à propos de la “médium”, une partie que je ne trouve pas trop crédible (mais est-ce parce que j’ai beaucoup de mal à adhérer à cette “pratique” ?) et avec un  personnage qui aurait mérité plus de développement (ici j’ai eu la sensation d’un pion que l’on posait là et que l’on faisait disparaitre dès que l’on n’en avait plus besoin). Il y a également la fin que j’ai trouvé un peu trop rapide (et qui part un peu dans tous les sens), peut-être uniquement parce que j’étais bien dans ma lecture et que j’aurais aimé qu’elle dure plus longtemps…

Ah oui, et si au cours de votre lecture vous vous demandez d’où vient le titre, vous aurez la réponse à la fin du roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.