“Benzos” – Noël Boudou

“Benzos” – Noël Boudou

Titre : Benzos
Auteur : Noël Boudou
Format : numérique
Nombre de pages : 169
Editeur : Taurnada
Ressenti : déroutant

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ?
Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ?
Avez-vous une confiance absolue en vos proches ? Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable.
Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ?

Mon avis :
Ce roman est pour le moins étrange. Tout comme Nick Power, le personnage principal, j’ai été pas mal malmenée et perdue au cours de ma lecture. Je me suis demandée où l’auteur m’emmenait. Plus j’avançais dans le roman, plus je voulais continuer dans le but de comprendre ce qui arrivait à Nick.

Il faut que je vous dise que le personnage principal souffre d’insomnies et est complètement accro aux somnifères qu’il consomme par poignées, comme il le ferait avec de simples bonbons.

Alors que sa femme part en déplacement professionnel pour quelques jours, il attend l’arrivée d’un couple d’amis venant passer quelques jours de vacances.

Seulement les choses ne se déroulent pas comme prévu et il va revivre (parfois différemment) des événements qu’il se souvient avoir vécus la veille.

Doit-il mettre cela sur le compte de ses abus de médicaments, des joints et de l’alcool qu’il consomme ? Devient-il paranoïaque ? Fou ?

L’auteur nous entraine dans cette spirale au côté de son personnage principal. On ne sait plus quoi penser. On essaie de glaner le moindre indice pour comprendre si l’on est dans le réel ou dans l’esprit de Nick et lorsque l’on pense que l’on a trouvé, une nouvelle journée recommence avec son nouveau lot d’interrogations.

Le récit se fait à la première personne, ce qui renforce cette sensation de vivre les choses avec Nick. Tout comme lui, je me suis sentie perdue et c’est la grande réussite de Noël Boudou : avoir réussi à me faire “vivre” l’histoire. Il en ressort un sentiment de malaise.

Certains passages sont particulièrement crus et pourraient choquer des personnes sensibles. A ne pas mettre entre toutes les mains, donc.

En un mot, j’ai trouvé ce roman complètement déroutant (mais à prendre dans un sens positif). Je vous laisse vous faire votre propre avis (et je suis bien heureuse de ne plus mettre de note car je serais bien incapable de le faire pour cette histoire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.