“Octobre” – Søren Sveistrup

“Octobre” – Søren Sveistrup

Titre : Octobre
Auteur : Søren Sveistrup
Format : papier
Nombre de pages : 640
Editeur : Albin Michel
Note : 16/20

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Début octobre, dans la banlieue de Copenhague, la police découvre le cadavre d’une femme amputée d’une main. À côté du corps, un petit bonhomme fabriqué à partir de marrons et d’allumettes. Chargés de l’enquête, la jeune inspectrice Naia Thulin et l’inspecteur Mark Hess découvrent vite que cette figurine est porteuse de mystérieuses empreintes : celles de la fille de Rosa Hartung, ministre des Affaires Sociales, enlevée un an plus tôt et présumée morte.
Thulin et Hess explorent toutes les pistes qui leur révèleraient un lien entre la disparition de la fille de la ministre et la victime à la main coupée. Lorsqu’une autre femme est tuée, selon le même mode opératoire, ils comprennent que le cauchemar ne fait que commencer…
Le premier thriller du créateur de la série culte The Killing.

Mon avis :
Je ne suis pas une habituée des polars nordiques, la seule chose que je sais d’eux c’est qu’ils ne sont pas réputés pour être des plus dynamiques. De plus, même si j’ai entendu parler de la série “The killing” je ne l’ai jamais regardée alors je me suis lancée dans cette lecture sans attente particulière. J’avais envie de découvrir la littérature nordique et j’ai décidé de commencer avec ce roman qui est, parait-il, plus rythmé que les autres.

Entre “Octobre” et moi, cela n’a pas très bien commencé. Après un début très prometteur avec une très forte accroche, la tension est très vite retombée. J’ai cependant poursuivi ma lecture car je voulais lui donner une chance et bien m’en a pris car après une centaine de pages, j’ai été ferrée.

Ce qui m’a dérangée dans cette première “partie”, c’est tout ce qui a trait au travail de Rosa Hartung. J’avais l’impression que ce n’était là que pour ajouter des pages et je ne voyais pas le lien avec le reste de l’histoire, à savoir l’enquête policière. Cependant, au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture, j’ai compris que c’était nécessaire, que cela apportait, comme qui dirait, de l’eau au moulin.

Une fois que j’ai pris conscience de cela, ma lecture a été différente. Je n’ai plus cherché à comprendre le lien avec le reste, je me suis dit que tout me paraitrait clair plus tard et c’est à ce moment-là que j’ai vraiment apprécié ma lecture.

L’enquête est plutôt complexe alors que les deux policiers qui la mènent n’ont qu’une envie, la résoudre afin de se centrer sur leur évolution de carrière. Ils n’ont pas spécialement d’affinités et Hess semble se désintéresser complètement de l’affaire. Cependant, des faits troublants vont changer la donne.

Dans l’ensemble, “Octobre” est un bon polar, on y retrouve de nombreux personnages (mais les noms restent relativement simples alors on ne se sent jamais perdu), des rebondissements, et bien que ce soit un polar nordique, il y a du rythme et du dynamisme (notamment grâce à des chapitres qui sont courts, voire très courts).

L’auteur ne laisse rien pour vous mettre sur la piste du tueur et vous devrez allez jusqu’au bout pour avoir le fin mot de l’histoire. Pour ma part, j’avais une idée (qui s’est révélée être la bonne) mais je n’aurais jamais deviné ses motivations.

“Octobre” est bien polar ficelé qui mérite que l’on persévère dans notre lecture lors des moments de relâchements dans l’intrigue car le final vous étonnera.

================

Cet article est le dernier à avoir une note. En effet, j’éprouve de plus en plus de difficultés à chiffrer mes avis. Je vais donc dorénavant me contenter de quelque chose comme : coup de cœur, positif, neutre, déception, négatif, auteur à suivre, découverte… qui traduira plus mon ressenti sur une lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.