“La passe-miroir – Tome 3 : La mémoire de Babel” – Christelle DABOS

“La passe-miroir – Tome 3 : La mémoire de Babel” – Christelle DABOS

Titre : La passe-miroir tome 3 La mémoire de Babel
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard Jeunesse
Format : Kindle
Nombre de pages : 496
Mon avis : 4,5/5

4ème de couverture :

Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui, il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’information divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

Mon avis :

Ce tome m’a fait pense au premier, pas pour ce qui est de l’histoire mais pour sa construction et ce que j’en ai ressenti. Comme pour le premier tome, il m’a fallu un petit moment avant de réussir à me plonger dans l’histoire. J’ai lu au moins un chapitre chaque soir parce que je voulais avancer dans l’histoire et voir comment les choses allaient évoluer mais à la différence des “Disparus”, je n’avais pas du mal à refermer le livre. En tout cas au début, car une fois l’intrigue mise en place, c’était une toute autre chose. Une fois encore, Christelle Dabos a su exploiter l’histoire et les personnages.

Nous sommes transportés sur une nouvelle arche complètement aux antipodes de ce que l’on a pu découvrir d’Anima et du Pôle. Sur Babel, ouverte à toutes les populations, et qui se targue d’être le lieu idéal, il convient de respecter des codes très stricts sous peine de représailles. Qui dit nouvelle arche, dit également nouveaux personnages. Aucun n’est laissé de côté, même les personnages secondaires et c’est ce qui fait la richesse de l’écriture de l’auteur. Elle parvient à décrire à la fois les personnages et les lieux sans nous submerger d’informations et de ce fait, nous ne nous sentons pas perdus car tout ce qui est dévoilé sert à l’intrigue.

Dans ces nouveaux personnages, certains sont détestables à souhait, d’autres attirent notre sympathie mais comme toujours, il ne faut pas se fier aux apparences, ni aux premières impressions.

Victoire, la fille de Berenilde et Farouk est un personnage intrigant dont on ne sait pas encore quel sera son rôle dans la suite de l’histoire mais que l’on présuppose important. Son don est pour le moins étrange et suscite beaucoup d’interrogations.

Que dire de la fin si ce n’est qu’elle nous laisse frustrés ! Avoir une liseuse entre les mains et tenir un livre c’est différent. Avec un livre, vous savez que vous tournez la dernière page, avec une liseuse, à moins de ne regarder le pourcentage qui s’affiche au bas de la page, vous ne savez pas que vous avez atteint la fin d’un livre. Et lorsque j’ai “tourné” la dernière page, je me suis dit “non, pas déjà !”. Vous savez , comme lorsque vous regardez une série et que le dernier épisode se termine par une énorme explosion et que vous ne savez pas qui est mort ou blessé, si votre personnage préféré va s’en sortir… C’est tout à fait ce que j’ai ressenti à la fin du dernier chapitre.

Et une question se pose  : combien de temps va t-il falloir attendre pour connaitre le dénouement ?

 

Note : j’ai volontairement peu développé l’histoire afin de ne pas dévoiler d’information sur l’intrigue pour les personnes qui n’ont pas encore lu le livre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *