Pourquoi je ne ferme pas ce blog

Pourquoi je ne ferme pas ce blog

Aujourd’hui, Aglaé, du blog Mon Tricocotier, s’est penchée sur le fait que de plus en plus de blogs ne sont plus alimentés, voire même qu’ils sont fermés. Son article (très intéressant) que je vous invite à lire, m’a non pas redonné envie d’écrire (cette envie ne m’a jamais quittée c’est juste que je n’ai pas su trouver le temps pour écrire mais je vais y revenir un peu plus loin) mais plutôt donné envie de me pencher sur le pourquoi j’ai plus ou moins « abandonné » mon blog.

Si vous le voulez bien, revenons en arrière, à mes balbutiements dans le monde de la blogosphère. Mon tout premier blog était consacré essentiellement à ma passion du moment : le point de croix. A cette époque, les tablettes, les Smartphones n’existaient pas, internet n’était pas encore le « centre du monde », Facebook et instagram n’existaient pas et s’il y avait des podcasts ils ne devaient pas être nombreux. J’écrivais régulièrement des articles, je montrais mes avancées sur mes broderies, mes achats, mes envies. Je prenais le temps d’écrire et d’alimenter mon blog. J’avais mes lecteurs réguliers qui laissaient pour la plupart des commentaires à l’issue des articles.

Puis à un moment, ma passion a évolué, a changé. J’ai fait de moins en moins de point de croix et de ce fait, je n’avais plus vraiment de matière pour alimenter mon blog.

Si vous aussi avez un blog, je suppose que vous êtes également passé par cette étape où vous vous êtes demandé ce qu’il fallait faire : continuer quitte à changer littéralement de sujet principal, ouvrir un autre blog, arrêter purement et simplement de bloguer ?

Je crois que j’ai fait un peu tout cela ! J’ai ajouté d’autres sujets sur mon blog mais le blog était toujours sur le déclin. Alors je me suis dit qu’il fallait que je créé un nouveau blog correspondant plus à ses nouveaux thèmes. Et là, cela a été la catastrophe ! Ah ah ah.

J’ai ouvert un blog de littérature (abandonné au bout que quelques mois car bien entendu, ne passant pas mes journées à lire – j’ai un travail à temps complet – je ne pouvais publier un article au minimum qu’une fois tous les deux mois…), puis un blog de cuisine (je me suis vite rendue compte que je n’étais pas assez cuisinière pour cela), un autre sur les loisirs créatifs à base de papiers et encres et enfin un autre parlant de la vie quotidienne de mes chats (j’ai dû arrêter car je n’ai jamais obtenu leur accord écrit pour continuer 😉 ).

Bref, comme beaucoup d’entre nous sur la blogosphère, je me suis pas mal cherchée. Et puis en 2013, j’ai ouvert ce blog que je voulais très hétéroclite. Je voulais pouvoir y parler de tout sans que ce soit un blog consacré à telle ou telle chose (mon gros problème c’est que je suis une touche à tout et que mes intérêts ont une rotation cyclique), je voulais un espace à moi tout en restant un centre d’intérêt pour les autres. Oui, il ne faut pas se voiler la face, si nous tenons un blog, si nous enregistrons des podcasts, on a beau dire que c’est avant tout pour nous, c’est quand même pas mal pour avoir une certaine reconnaissance vis à vis des autres, sinon autant tenir un journal intime.

J’ai résisté aux podcasts pendant un certain temps et puis je m’y suis mise. Tant que je n’ai pas eu de tablette (je n’ai pas de smartphone), je n’avais pas accès à instagram. A ce moment-là, j’alimentais encore régulièrement mon blog.

Et puis avec la tablette, je passais de plus en plus de temps à regarder des podcasts, à regarder les photos de mes contacts sur instagram et tout cela est énormément chronophage ! Vous en savez quelque chose, j’en suis certaine.

Petit à petit, j’ai délaissé ce blog. Le peu d’articles que j’écrivais ne recevaient pas beaucoup de visites et ne parlons pas des commentaires quasi inexistants.

A un moment, j’ai songé à le fermer. Et puis une amie m’a fait un beau cadeau. Même si elle aime les podcasts et instagram, elle aime plus encore lire les articles laissés sur les blogs par leurs auteurs. Ce cadeau, c’était un nom de domaine pour mon blog. Elle m’a dit qu’en gardant ce blog ouvert, je pourrais m’en servir pour y mettre les notes des podcasts, tout en ajoutant que bien entendu, ce serait cool si je ne me limitais pas à cela (sous entendu que je pourrais à nouveau écrire des articles).

Alors j’ai gardé ce blog. Il me sert essentiellement pour y indiquer les liens dont je parle dans les podcasts et à l’occasion, écrire quelques articles.

Je vous ai dit au début de ce billet que je n’avais pas su trouver le temps pour écrire plus et j’y viens.

Combien de fois ai-je eu en tête une idée, l’envie de partager avec vous un coup de cœur pour un thé, un patron, une laine ? De nombreuses fois, il faut bien l’avouer.

Combien de fois l’ai-je fait ? Rarement.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que je ne me suis pas donnée le temps de le faire ! J’en suis l’unique responsable, il ne faut pas se voiler la face.

Au lieu de prendre ma tablette et de passer une heure (j’exagère peu) à regarder des photos sur instagram, n’aurais-je pas pu m’installer devant mon écran et rédiger un article ?

Nous accusons tous notre mode de vie actuel, disant que nous manquons de temps, seulement, nous donnons-nous la peine de le trouver ce temps qui nous fait tant défaut ?

Passer une journée sans nous connecter à internet ne va pas nous tuer. Pourquoi ne pas mettre ce temps au profit de nos blogs (ou d’autre chose mais le sujet de cet article est le blog, donc…) ?

Il y a quelques mois de cela (en octobre pour être exacte), j’ai publié un long article sur le yoga. Cela faisait très longtemps que je n’avais rien publié d’aussi long et j’ai aimé l’écrire cet article !

Depuis, je n’en ai malheureusement pas écrit d’autres. Une fois encore, je me suis laissée happée par les « réseaux sociaux »…

Je n’ai pas fait de résolutions pour 2017 car je sais que je ne les tiens jamais (je ne sais pas ce qu’il en est pour vous mais peut-être que vous êtes plus forts que moi et que vous les tenez), mais j’ai toujours dans l’idée de faire revivre ce blog parce qu’il me tient à cœur.

Je ne vais pas me fixer un objectif que je ne parviendrai pas à atteindre (il faut quand même rester réaliste) mais pourquoi ne pas commencer tout simplement par un article par mois ? Pourquoi ne pas m’installer devant mon écran et écrire à chaud mon avis sur le thé que je suis en train de déguster ? L’article n’a pas besoin de faire 3 pages !

Carine Castet, dans ses 25 jours de yoga, disait qu’il fallait un certain nombre de jours pour qu’une routine s’installe. Je sais pertinemment que je ne vais pas écrire un article par jour, pour la bonne raison que ce blog n’est pas un journal intime et que je n’ai pas forcément quelque chose à écrire chaque jour. Il faut juste que je réussisse à trouver la volonté de réduire le temps passé à faire certaines activités qui en fait sont plus des passe-temps qu’autre chose et de consacrer ce temps à une activité plus « productive » (comprendre « ne pas juste passer son temps à regarder des photos sur son écran »).

Vous êtes allés jusqu’au bout de cet article ? Vous y avez survécu alors que c’est un long pavé ? Alors je vous félicite et je dois vous remercier 😉

Aglaé, je ne sais pas si tu suis mon blog, mais si c’est le cas, alors je dois te remercier pour ton article qui m’a conforté dans l’idée que les blogs ne doivent pas mourir (je me demandais quand même si certaines personnes continuaient à les lire et les commentaires à la suite de ton article m’a rassurée là-dessus).

Je ne sais pas si vous reviendrez me lire mais sachez que de mon côté, je vais faire de mon mieux pour faire revivre ce blog et aussi prendre le temps de venir lire le votre car il n’y a pas de raison que vous soyez les seuls à faire des efforts.

J’ignore quand sera publié le prochain « vrai » article mais ce que je sais, c’est que j’ai déjà des idées en tête. Ne reste plus maintenant qu’à les écrire 😉

En attendant, je vous dis à bientôt et portez-vous bien !

6 réactions au sujet de « Pourquoi je ne ferme pas ce blog »

  1. Si si ! Je te lis 🙂 et je suis arrivée au bout de l’article et je constate que tu as su trouver le temps d’écrire cet billet fort intéressant alors que je suppose que ce n’était pas prévu au début ta journée.
    Je trouve qu’IG est bien plus chronophage que tenir ou consulter des blogs. Je me coupe régulièrement d’IG pour éviter de perdre du temps. J’adore regarder les photos mais c’est comme Pinterest , on se perd et on perd du temps pour autre chose. Finalement c’est sans fin.
    Au moins, sur un blog que l’on consulte régulièrement, quand l’article est lu, il est lu, et on passe à autre chose.
    Et puis écrire sur un blog permet de mieux poser ses idées. L’article que j’ai publié aujourd’hui m’a pris plusieurs heures, mais j’ai aimé passer ce temps à réfléchir au thème, à mettre en forme mes idées.
    Vivement le prochain article Sylvie 😉
    Je vais partager ton article car il complète bien le mien.
    Bisous

    1. Coucou Aglaé,
      Tout d’abord, je te remercie pour ton commentaire 🙂
      Ensuite, effectivement, ton article m’a permis de renouer avec l’écriture, chose que je n’aurais sans doute pas fait avant un petit moment. Donc, merci !
      IG est hyper chronophage et encore plus depuis qu’il n’est plus chronologique (enfin c’est ce que je trouve). Pinterest, je n’y vais pratiquement pas, je n’arrive pas vraiment à m’y retrouver. Et je suis entièrement d’accord avec toi, on va beaucoup plus vite à lire les blogs que consulter IG (au moins on ne se perd pas au travers de chemins détournés).
      Tout comme toi, je les suis via Feedly et j’aime conserver les articles sur lesquels je souhaite revenir par la suite. Sur IG, à un moment, nos photos favorites finissent par disparaitre et impossible de les retrouver. Et puis, on se trouve vite submergés par toutes ces photos !

      Je vais vraiment faire tout mon possible pour à nouveau alimenter régulièrement ce blog (d’ailleurs, j’ai déjà deux articles en tête) et puis, il y a toujours la possibilité de prévoir des articles à l’avance et de ne les publier que plus tard 😉

      Merci pour le partage et longue vie aux blogs !

      Bises

  2. Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’on n’a pas du tout le même type de contenus selon les plateformes multimédia. Et quand on aime écrire, un blog, c’est quand même ce qu’il y a de mieux! Moi non plus je ne publie plus grand chose, mais j’aime savoir que cette fenêtre existe et que je peux y déposer des petites gouttes de bonheur de temps en temps! (et je résiste encore et toujours à instagram, sinon je sens que je vais perdre ma vie!)
    Au plaisir de te lire 😉

    1. Je te remercie pour ton message 🙂
      Je connais les frustrations de ne pas pouvoir écrire de longs messages sur IG (ne parlons pas de Twitter sur lequel ma participation est quasi nulle) et comme tu le dis si bien, le blog est vraiment l’idéal pour cela.
      Je te trouve vraiment très forte de résister à instagram, moi j’ai sauté dessus dès que j’ai eu ma tablette !

      Bises

  3. C’est un très bel article. Merci. Il complète vraiment celui d’Aglaé. Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas tout confondre (blog et IG sont complémentaire pour moi) et le plus dure c’est de réussir à ce poser pour rédiger. J’ai réduit le nombre d’article que je publie sur mon blog, mais j’aime prendre le temps de préparer et rédiger un article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *