“Dynamique du chaos” – Ghislain Gilberti

“Dynamique du chaos” – Ghislain Gilberti

Titre : Dynamique du chaos
Auteur : Ghislain Gilberti
Editeur : La mécanique générale
Format : papier
Nombre de pages : 422
Dates de lecture : 09/02/2022 – 18/02/2022

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Gys, un jeune homme au passé agité, va jusqu’à l’impensable pour oublier sa séparation. Rapidement, il cède à l’ivresse nerveuse des transgressions aux côtés de ses trois amis de la ” Génération Nada ” : avec eux, il écumera bars et clubs de tous les excès, traquant le chaos qui lui permettra de mieux voir le monde. Il ignore qu’au loin, un train fou fonce déjà sur lui. Le monstre d’acier s’appelle Séverine. 

Dynamique du Chaos fait l’effet d’un coup de tonnerre lors de sa mise en ligne sur Internet en 2007, avec plus de 100 000 téléchargements et un torrent de commentaires de lecteurs jetés à corps perdus dans cette aventure radicale. Aujourd’hui publié pour la première fois sans censure et en édition papier, ce texte sauvage raconte la chute libre d’un homme sur fond de drogues, de sexe, d’abus en tout genre et l’amour passionnel, irrationnel, d’un homme pour une femme. Dans son art de la torsion, le virtuose Gilberti repousse les limites du soutenable par une obsession suprême inavouée : tenter de retrouver une forme originelle de pureté métaphysique et romanesque. 

Mon avis :
Je viens de terminer ce livre et je ne sais pas quoi en penser tant il va dans les extrêmes. J’avais lu qu’il ne pouvait pas laisser indifférent, que soit on détestait, soit on aimait. Je n’ai pas détesté mais je ne sais pas encore si j’ai aimé. Tout ce que je sais, c’est que j’ai été perturbée, de nombreuses scènes trash m’ont révulsée (comment peut-on subir et faire subir ce genre de choses ?), la détresse de Gys et Sév m’a touchée.

Ce livre traite de l’addiction et des excès en tous genres. Addiction aux drogues, au sexe et à une femme. Les scènes sont violentes, les dialogues et les descriptions sont crus. L’auteur ne fait pas dans la dentelle et lorsque l’on sait que l’histoire est en grande partie autobiographique, cela fait froid dans le dos ! Il se met à nu et se livre sans pudeur.

Nous suivons Gys pendant 4 jours/nuits. C’est un polytoxicomane qui carbure beaucoup à la cocaïne mais aussi à un tas d’autres choses (Ecstasy, MDMA, LSD, Amphétamines, Speed). Il est également accro à Séverine mais leur relation est toxique, alors régulièrement, ils rompent et tentent désespérément de se sevrer l’un de l’autre, mais inévitablement, ils rechutent… Nous accompagnons Gys dans ses descentes aux enfers, lorsqu’un petit trait de lumière apparait et veut l’attirer hors de cet environnement sombre…

C’est une lecture difficile car rien ne nous est épargné. Il y a des ouvrages qui ne sont pas à mettre entre toutes les mains mais franchement, c’est on ne peut plus vrai pour celui-ci, si vous avez une âme sensible, ce n’est même pas la peine de songer à en lire ne serait-ce que quelques pages/chapitres tant les descriptions et les scènes vous plongent littéralement sur place ou vous font ressentir les choses.

Je vous l’ai dit, je ne sais pas encore quoi penser de ce livre alors il m’est difficile d’en parler d’une façon bien nette d’où cette chronique qui peut paraitre un peu brouillonne, mais d’une certaine façon, c’est comme cela qu’est mon esprit à l’issu de cette lecture…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.