“Blanc d’os” – Ronald Malfi

“Blanc d’os” – Ronald Malfi

Titre : Blanc d’os
Auteur : Ronald Malfi
Editeur : Seuil
Format : papier
Nombre de pages : 384
Dates de lecture : 20/11/2021 – 28/11/2021
Ressenti : oppressant

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Chaque année en Alaska, plus de deux mille personnes sont déclarées disparues, soit plus du double de la moyenne nationale.
Perdue dans les bois, la petite ville de Dread’s Hand n’apparaît sur aucune carte. Quand un charnier y est découvert, faisant les gros titres des journaux, le sang de Paul se fige : c’est le dernier endroit où son frère jumeau a été localisé avant de disparaître, il y a un an.
Tandis que les premiers corps sont exhumés, Paul s’envole pour l’Alaska et s’installe dans l’unique pension de la ville. Mais à Dread’s Hand, le mystère s’épaissit, le silence est loi et les superstitions anciennes pèsent comme un tombeau. On raconte qu’une présence obscure rôde dans l’ombre de la forêt. Décidé à retrouver la trace de Danny, Paul va apprendre à ses dépens que certains secrets ne devraient jamais être déterrés…

Mon avis :
J’ai beaucoup aimé l’ambiance qui se dégage de ce roman et son côté oppressant. La couverture a également attiré mon attention avec son côté intrigant avec ces empreintes et la police du titre (qui est en relief sous les doigts).

Ce roman vous emmène avec Paul dans une bourgade perdue au fin fond de l’Alaska. Après la découverte d’un charnier, il se rend sur place pour savoir si son frère jumeau fait partie des corps découverts. A Dread’s Hand, il devra faire face à la méfiance puis à l’hostilité des habitants. Il sent qu’on lui cache des choses et il entend bien découvrir ce qu’il est advenu de son frère après son passage dans ce lieu reculé bien que tout le monde sur place nie ce fait.

Dread’s Hand est décrit d’une telle façon qu’il apparait inquiétant, oppressant. On est loin des belles étendues neigeuses qui font rêver… Ici, tout est lugubre, glacial, hostile. A cela s’ajoutent des mystères et des interrogations qui apportent rapidement une touche de mysticisme et de surnaturel au récit.

Je n’en dévoilerai pas plus afin de ne pas gâcher la surprise si l’envie vous prenait de lire le roman.

L’écriture est fluide et maitrisée et l’ensemble est bien construit. Une sorte de malaise finit par s’installer de façon insidieuse et rend l’ambiance de plus en plus stressante.

A mes yeux, ce roman n’est ni un roman policier, ni un thriller, ni un roman noir, ni un roman fantastique mais combine une petite touche de tout cela en ajoutant une petite dose de légendes et de croyances.

Une agréable lecture en ce qui me concerne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.