“Le jour du chien” – Patrick Bauwen

“Le jour du chien” – Patrick Bauwen

Titre : Le jour du chien
Auteur : Patrick Bauwen
Editeur : Livre de Poche
Format : Papier
Nombre de pages : 504
Dates de lecture : 28/12/2020 – 16/01/2021
Ressenti : Excellente lecture

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir. Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi. Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro. Et voilà qu’elle me menace… Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse. Et ce jour-là signera l’apogée du Mal.
Sur les traces d’un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l’enfer, un thriller sombre et palpitant par l’auteur de L’Œil de Caine (Prix des lecteurs polar du Livre de Poche 2007) et de Monster (Prix Maison de la Presse 2009).

Mon avis :
Depuis le temps que j’entends parler de cette trilogie, je m’y suis enfin plongée et je ne le regrette pas.

Le roman est bien épais mais les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte et à aucun moment je ne me suis ennuyée au cours de ma lecture. Les chapitres courts s’enchainent à un rythme haletant et sombre et où la tension va crescendo avec régulièrement des rebondissements auxquels on ne s’attend pas.

J’ai beaucoup apprécié la façon dont l’histoire est racontée, à la fois à la première et à la troisième personne. J’ai trouvé que cela donnait de la profondeur à la narration et renforçait le suspense, non pas que je m’identifiais à Kovak mais j’avais l’impression de me rapprocher de son ressenti.

L’histoire est prenante avec cette morte qui “réapparait”, un tueur psychopathe qui vit dans les sous-sols de Paris… Le personnage de Djeen est vraiment pour moi l’élément central de ce roman. Cette femme hante tout le monde et le mystère s’épaissit à son propos à mesure que l’on avance dans l’histoire.

Certaines choses ne m’ont pas parues très crédibles mais cela n’a pas entaché mon plaisir à la lecture.

Et puis il y a ce dénouement totalement inattendu (enfin le second car il y a deux twist si l’on peut dire, et j’avais pensé au premier avec certains indices distillés insidieusement à droite et à gauche) qui donne envie de lire le suivant (que je me suis empressée d’acquérir).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.