“Bonne nuit maman” – Mi-Ae Seo

“Bonne nuit maman” – Mi-Ae Seo

Titre : Bonne nuit maman
Auteur : Mi-Ae Seo
Format : papier
Nombre de pages : 272
Editeur : Matin calme
Dates de lecture : 28/10/2020 – 06/11/2020
Ressenti : Thriller psychologique qui fait froid dans le dos

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Seon-gyeong, criminologue, est sollicitée par le pire serial-killer de Corée qui attend son jugement en prison. Cet homme qui a assassiné une douzaine de femmes veut lui parler, à elle et à personne d’autre. Intelligent, manipulateur, ses motivations restent floues mais tous s’accordent à dire que Seon-gyeong devra faire preuve de la plus grande prudence face à ce criminel hors normes.
Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux sa fille issue d’un précédent mariage. Une petite de onze ans bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des morts pour le moins suspectes, d’ailleurs…

Mon avis :
Je remercie tout d’abord Babelio et les Editions Matin Calme pour l’envoi de ce roman lu dans le cadre d’une masse critique, sans qui je serais vraisemblablement passée à côté de ce livre, ce qui aurait été dommage.

Je ne suis pas d’accord avec l’accroche de la couverture qui fait état du “Silence des agneaux coréen”. A mes yeux les deux romans sont pas mal différents, Seon-gyeong est bien loin de Clarice Starling et Byeong-do n’est pas aussi effrayant qu’Hannibal Lecter même si son attitude fait parfois penser au célèbre personnage.

Enfin bref, cessons là la comparaison “forcée” et recentrons-nous sur “Bonne nuit maman”.

Je ne vais pas vous mentir, j’ai rencontré quelques soucis avec les noms au cours de ma lecture. En effet, les noms coréens ne sont pas simples et j’ai fini par jouer la facilité en ne les appelant que par la première partie de leur nom (Seon, Byeong, Ha…), cela m’a bien aidée à ne pas buter sur chaque nom et à ne pas les confondre.

L’histoire se centre sur le personnage de la criminologue avec d’un côté sa rencontre avec le tueur en série et de l’autre l’arrivée de sa belle-fille et toutes les difficultés et interrogations que cela engendre.

La construction du roman est intéressante avec une alternance entre une enquête sur un incendie, la narration de Byeong-do et le quotidien de Seon-gyeong.

La petite fille m’a plus fait peur que le tueur en série. Le comportement de la fillette est dérangeant et n’annonce rien de bon. C’est ce personnage que j’ai le plus apprécié car à chaque chapitre la concernant, la tension monte d’un cran.

Le personnage du père est quasi absent durant toute l’histoire, que ce soit le père du tueur en série ou celui de la fillette (l’attitude de ce dernier à son égard est révoltant mais peut-être que c’est tout simplement la vision de l’occidentale que je suis). Tout le roman est centré sur le personnage de la mère, de son rôle dans l’avenir de sa progéniture et des conséquences de ses actes envers elle.

La fin ne m’a pas surprise plus que ça enfin une partie (désolée je ne peux pas entrer dans les détails sous peine de gâcher la surprise pour les futurs lecteurs). D’ailleurs au cours de ma lecture, j’avais hâte de connaitre le dénouement afin de savoir si mon intuition était le bonne. Cela n’a pas nui au ressenti que j’ai eu en refermant le roman, celui d’avoir lu un très bon thriller.

Il parait que c’est le premier tome d’une trilogie, je suis curieuse de connaitre la suite. Et si vous souhaitez lire celui-ci, ne vous fiez pas à l’accroche sur la couverture, ne lisez pas trop de critiques au risque d’en attendre trop ou au contraire d’être rebuté, suivez simplement votre intuition et laissez vous porter par le roman…

Bonne nuit maman par Mi-ae Seo

Bonne nuit maman

Bonne nuit maman

Mi-ae Seotous les livres sur Babelio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.