“Grand froid” – Cyril Carrere

“Grand froid” – Cyril Carrere

Titre : Grand froid
Auteur : Cyril Carrere
Format : numérique
Nombre de pages : 368
Editeur : Editions Nouvelle Bibliothèque
Dates de lecture : 02/04/2020 – 09/04/2020
Ressenti : Belle découverte

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Le jour où sa mère est retrouvée morte, la vie de Lucas bascule.
Délaissé par la police qui conclut à un suicide, ses doutes l’incitent à surmonter sa douleur pour mener sa propre enquête. La lettre anonyme qu’il reçoit confirme ses soupçons : quelque chose ne tourne pas rond. Et lorsqu’un mystérieux individu s’attaque à ses proches, il n’a plus qu’une solution : lui échapper et tout faire pour établir la vérité…

Mon avis :
J’ai lu la toute première version de ce roman, celle sortie en 2018, depuis, une nouvelle version (définitive et corrigée) est sortie chez La Mécanique Générale (Ring) en 2020. J’ignore s’il y a beaucoup de différences entre les deux versions, mais ce que je peux vous dire, c’est que j’ai beaucoup apprécié celle que j’ai lue.

Ce roman n’est à mes yeux ni un chef d’oeuvre, ni un coup de coeur mais je l’ai dévoré… et grandement apprécié ! Ce que j’ai surtout aimé dans ce livre, c’est que je me suis laissée porter par le récit. En effet, tout au long de ma lecture, je n’ai jamais vraiment su où m’emmenait l’auteur et j’ai trouvé cela très intéressant. J’aurais pu me lasser, me sentir perdue mais non, Cyril Carrere a réussi à retenir mon attention, à me captiver par des chapitres courts et énormément de mystère(s) qui inévitablement m’ont conduit à tourner et tourner encore les pages tout simplement parce que je souhaitais savoir comment cette histoire allait se terminer.

Le suspens va crescendo, il n’y a pas de temps mort et les différents protagonistes sont malmenés à tous points de vue. Mais attention, ne vous attendez pas à un étalage de violence. Non, ce roman est un thriller avec de l’action parce que lorsque l’on a quelqu’un à ses trousses, il il risque d’y avoir des dommages collatéraux, ou encore vous n’avez pas d’autre choix que d’utiliser les “outils” que l’on vous a donné afin de mener à bien votre mission. La violence n’est jamais gratuite, les personnages qui y ont recours n’ont pas vraiment le choix.

J’ai trouvé les personnages bien construits. Ils ne sont ni tout blanc, ni tout noir. Leurs sentiments influent sur leurs décisions et de ce fait, celles qu’ils prennent ne sont pas forcément toujours les bonnes et peuvent avoir des répercussions terribles. Ils doivent faire fasse au deuil, à leur conscience, trouver des réponses à leurs questions tout en restant discrets et en faisant de leur mieux pour ne pas se faire repérer.

L’auteur distille des indices par-ci par-là mais on n’y prête pas vraiment attention. Et au final, on se laisse porter par l’intrigue. Un roman que je vous conseille vivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.