Fermer les yeux – Antoine Renand

Fermer les yeux – Antoine Renand

Titre : Fermer les yeux
Auteur : Antoine Renand
Format : papier
Nombre de pages :464
Editeur : La bête noire – Robert Laffont
Dates de lecture : 24/03/2020 – 31/03/2020
Ressenti : Prenant

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.
2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

Mon avis :
J’ai reçu ce roman dans le cadre d’une masse critique organisée par Babelio. C’est le premier roman que je lis d’Antoine Renand bien que L’empathie soit dans ma pile à lire.

J’ai tourné les pages sans les voir défiler tellement je me suis plongée dans cette histoire. J’ai apprécié l’intrigue ainsi que les nombreux rebondissements dont le dernier que je n’ai absolument pas vu venir.

Qu’est-ce qui pousse Tassi, ancien alcoolique au passé on ne peut plus lourd, à vouloir autant démontrer l’innocence de Gabin alors que c’est lui qui lui a soutiré ses aveux ? Cette question, je me la suis posée tout au long de ma lecture et puis il y a cet homme, intriguant, qui cherche à l’éliminer. Quel est le lien avec l’affaire ?

Nathan, jeune écrivain dont on va découvrir l’effroyable histoire, va lui apporter de l’aide grâce à sa connaissance sur les tueurs en série et une amitié au sein de la police qui lui sera d’une grande utilité.

Et puis, il y a cette brillante avocate qui se démène pour prouver que Gabin a été victime d’une erreur judiciaire.

Mais je me suis surtout attachée à Gabin. C’est un personnage qui m’a beaucoup touchée de par ses failles et l’acharnement qu’il subit. Je dois dire que pendant ma lecture, je ne savais pas quoi penser, par moments j’étais convaincue de son innocence mais des petites choses me faisaient douter (comme cette histoire du chien pour appâter la petite Justine). J’avais hâte d’arriver à la fin du roman afin de connaitre l’issue du procès.

J’ai regretté, par contre, la relation entre deux personnages. Pourquoi les auteurs se sentent-ils régulièrement obligés d’ajouter une relation sentimentale entre deux de leurs protagonistes ? La plupart du temps, cela n’apporte rien à l’intrigue et c’est, à mon avis, le cas ici.

Et il y a ce titre “Fermer les yeux” que je ne comprenais pas et puis à la fin tout s’est éclairé. Cet acte qui peut sembler anodin peut avoir des conséquences dramatiques, q’importe que cette action de fermer les yeux soit volontaire ou non, elle risque de changer le cours de vies…

tous les livres sur Babelio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.