Sparkling cider hat

Sparkling cider hat

Pour Noël, mon amie suédoise Lilo, m’a offert un magnifique châle ainsi qu’un joli écheveau de laine verte afin que je puisse me tricoter un bonnet coordonné.

Il m’a fallu un petit moment avant de trouver le modèle que j’allais tricoter. J’ai vu de très jolis modèles mais à chaque fois, je revenais vers le Sparkling cider hat de Kristin alias Voolenvine. L’ennui c’est que si je décidais de le faire, il fallait que j’achète un écheveau de laine “poilue” (mohair ou autre) afin de lui donner ce côté tout doux qui me plaisait tant. Le modèle de base proposait également l’ajout de perles mais cela n’était pas un souci puisque j’en avais en stock qui pouvaient couvenir.

Après avoir bien réfléchi, j’ai décidé d’opter pour ce modèle.

J’ai donc regardé sur le site de Moods of Colors,d’où provenait l’écheveau que j’avais reçu, afin de trouver une laine qui puisse s’accorder parfaitement avec mon écheveau. Avec les conseils de la propriétaire de la marque, j’ai trouvé ce qu’il fallait.

Pour ce bonnet, j’ai utilisé de la Humble Regards from Devon (en Bear Moss Moods 6) et de la Dreamy Kid Silk (en Dreamgreen). La première est composée de 80 % de BFL et de 20 % de nylon et la seconde de 72 % de mohair et de 28 % de soie.

Il faut savoir que je n’aime pas particulièrement tricoter du mohair et encore moins le détricoter. Et comme de bien entendu, il a fallu que je détricote…

Pourquoi ai-je détricoté ? Pour une fois, ce n’est pas à cause d’erreurs. En fait, après la deuxième répétition du motif, je n’ai pas été convaincue par les perles. Le problème n’était pas que ce n’était pas joli, non c’est surtout que je pense qu’elles étaient trop petites et elles se trouvaient enfoncées dans le motif. Résultat, elles ne se voyaient pas bien ou alors plutôt sur l’intérieur, ce qui, vous en conviendrez, n’était pas vraiment le but.

J’ai donc défait presque tout ce que j’avais déjà tricoté (je me suis arrêtée au niveau des côtes) et j’ai recommencé sans les perles et là c’était bien mieux.

J’ai décidé de faire deux répétitions supplémentaires du motif afin d’apporter un aspect plus “slouchy” au bonnet. Par ailleurs, j’ai eu l’agréable surprise de recevoir un magnifique bonnet du même modèle tricoté par mon amie Isabelle. Elle a respecté le nombre de répétitions du modèle et je voulais une version différente (même si la couleur n’est pas la même) et c’était le meilleur moyen d’y parvenir.

Si j’avais su que j’allais être l’heureuse propriétaire de son bonnet, j’aurais choisi un autre modèle (il était hors de question de je le détricote une deuxième fois) mais ce n’est pas dérangeant car les deux couleurs s’accordent très bien avec mon châle et je pourrai porter l’un ou l’autre des bonnets selon mon humeur 😉

C’est un modèle que j’ai trouvé très agréable à tricoter, le motif est simple à exécuter et se retient facilement et le rendu est vraiment très joli avec ses motifs délicats. Je ne regrette absolument pas d’avoir utilisé un fil double parce qu’il est vraiment très doux.

S’il m’a demandé un peu plus d’un mois pour le tricoter, c’est uniquement à cause du détricotage car cela prend du temps avec le mohair (il m’a fallu une soirée pour tout défaire).

Bon, on arrive au bout de l’hiver (enfin j’espère parce que ce n’est pas ma saison préférée), mais c’est avec grand plaisir que je le porterai lors des prochains grands froids. 😉

4 réactions au sujet de « Sparkling cider hat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.