“Le dernier magicien – L’Ars Arcana” – Lisa Maxwell

“Le dernier magicien – L’Ars Arcana” – Lisa Maxwell

Titre : Le dernier magicien – l’Ars Arcana
Auteur : Lisa Maxwell
Format : Papier
Nombre de pages : 648
Editeur : Casterman
Mon avis : 5/5

4ème de couverture/Résumé éditeur :

De nos jours à New-York : les magiciens vivent terrés dans Manhattan, qu’ils ne peuvent quitter sous peine de mort.
Esta, une magicienne à l’affinité hors-norme, a le don de voyager à travers les époques et de figer le temps. Elle seule peut se rendre en 1902. Là où tout a commencé.
Là où le Magicien s’est jeté du haut du pont de Brooklyn avec l’Ars Arcana, le Livre ancien contenant tous les secrets, condamnant la magie à des lendemains sans espoir…

Mon avis :

J’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération Masse critique organisée par Babelio et Casterman. Je les remercie chaleureusement pour m’avoir donné l’opportunité de lire ce roman avant la sortie française le 19 septembre prochain.

A sa réception, au-delà de la couverture que je trouve magnifique, l’épaisseur du livre m’a effrayée. C’est une vraie brique ! J’avais peur de ne pas aimer et devoir lire autant de pages peut s’avérer une vraie torture lorsque l’on n’accroche pas et pas question d’abandonner puisqu’il me fallait écrire une critique. Heureusement, j’ai vraiment pris énormément de plaisir à le lire et j’ai enchainé les chapitres les uns après les autres sans pouvoir m’arrêter ou presque (le livre a quasiment été lu en un week-end).

Nous suivons donc Esta, une jeune fille qui a le don de manipuler le temps. Elle a pour mission de se rendre en 1902 afin de récupérer l’Ars Arcana, le livre pouvant les sauver tous (les mages). Notre héroïne doit agir tout en sachant que chacune de ses actions peut avoir des conséquences sur le futur qu’elle pourra regretter. L’histoire se déroule essentiellement à cette époque, dans une ville en proie à la rivalité entre gangs.

Dès le début, j’ai accroché. L’histoire est prenante et tient bien la route. Les personnages sont bien construits et crédibles. On ne retrouve pas d’un côté les bons et de l’autre les méchants, chaque personnage a sa part d’ombre, ses secrets qu’il prend garde à bien cacher des autres, ses doutes, ses failles. De ce fait, ils ont des réactions humaines avec leurs lots de conséquences qu’ils sont parfois amenés à regretter et qui les rendent attachants. Esta, par exemple, est impulsive, intelligente et brillante mais on n’a pas affaire à l’héroïne à qui tout réussi. Elle commet des erreurs, est en proie au doute, mais elle sait également se battre et utiliser sa tête pour réfléchir.

La relation entre Esta et les autres est complexe et évolutive, basée à la fois sur le respect, la confiance, la méfiance, les sentiments le tout avec son lot de rebondissements.

Les autres personnages principaux sont également bien campés et s’harmonisent bien de par leurs caractères qui se complètent. Les personnalités se développent et se dévoilent peu à peu. Quant aux personnages secondaires, ils ne sont pas laissés pour compte. Certains d’entre eux se révèlent même plus importants qu’il n’y parait, je vous laisse découvrir lesquels.

L’écriture est fluide, maitrisée et agréable ; les dialogues, notamment les échanges entre Esta et Harte qui sont parfois cocasses, sont fluides et vivants. Les descriptions restent sommaires mais permettent de visualiser les lieux sans nous submerger de détails.

L’intrigue est rondement menée. Certes, il y a quelques longueurs mais elles sont nécessaires afin de poser les différents jalons de l’histoire. L’auteur captive l’attention du lecteur au moyen de secrets, trahisons, mensonges, rebondissements, retournements de situation, manipulation, avec une toute petite dose de romance, le tout pour notre plus grand plaisir. Il n’y a pas de monotonie dans ce roman et l’on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Vous l’aurez compris, j’ai adoré ce livre et là, je suis frustrée de devoir attendre que le tome 2 sorte en français pour connaitre la suite alors qu’il sort bientôt en anglais… Si vous aimez ce style de lecture, je vous conseille le roman, vous ne serez pas déçu.

 

2 réactions au sujet de « “Le dernier magicien – L’Ars Arcana” – Lisa Maxwell »

  1. Hello ma chère Sylvie !
    Oh la la, comme cela fait longtemps que je ne t’avais pas rendu de visite “virtuelle” … je viens juste de te “croiser” par hasard sur Babelio et du coup, je me suis dit que j’allais venir te faire un petit coucou ici !
    Je viens moi aussi de finir Le Dernier Magicien, et j’ai énormément apprécié ma lecture …
    Et ton article sur la nouvelle infusion de Lov me fait bien envie, ma tisane préférée chez eux c’est le roiboos verveine-menthe, une tuerie …
    Je te souhaite une excellente journée, et te charge de faire une caresse à tes beaux chats de ma part !

    1. Coucou Marianne,
      Je te remercie pour ton message, ton passage m’a fait bien plaisir. J’avoue que cela fait un petit moment que je ne t’ai pas rendu visite non plus ! Je vais vite y remédier.
      Je constate que pour ce roman, nous sommes sur la même longueur d’ondes. Je vais gentiment patienter pour attendre la version française du tome 2 car j’ai peur de passer à côté de certaines choses si je lis la version anglaise.
      Je ne connais pas ce roïboos, il faudra que je le goûte à l’occasion.
      Les caresses seront distribuées avec plaisir.
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.