“Par le vent pleuré” – Ron Rash

“Par le vent pleuré” – Ron Rash

Titre : Par le vent pleuré
Auteur : Ron Rash
Format : papier
Nombre de pages : 240
Editeur : Points
Dates de lecture : 25/05/2020 – 28/05/2020
Ressenti : Belle découverte

4ème de couverture / Résumé éditeur :
Et si les ossements découverts près de la rivière appartenaient à celle qui a bouleversé leur vie ? Quand Ligeia a débarqué en Floride, avide de liberté, véritable sirène enjôleuse, elle a séduit Bill et Eugene. Pour lui plaire, les deux frères ont bravé les interdits. Le temps d’un été, la jeune nymphe les a entraînés dans un tourbillon de tentations, avant de disparaître brutalement.

Mon avis :
Cela faisait un petit moment que ce roman traînait dans ma bibliothèque et je repoussais sans cesse sa lecture sans trop savoir pourquoi. Cherchant un roman court, j’ai fini par me décider.

Sournoisement, ce roman s’est infiltré dans mon esprit et je me suis laissée (em)porter par l’histoire de ces deux frères, chacun portant un fardeau sur ses épaules.

Le récit oscille entre l’été 69 lors de leur rencontre avec la belle et manipulatrice Ligeia et le présent, moment où les restes de la belle sont retrouvés. Ces flashback sont nécessaires à la compréhension du lien qui s’est créé entre les trois personnages et sont habilement insérés dans la narration.

En 1969, Bill et Eugene vivent sous la coupe de leur grand-père, médecin généraliste régentant non seulement sa famille mais également la petite ville où il vit et exerce. Cet homme, très strict, est craint par tout le monde et les deux frères n’osent pas le moindre écart. Leur rencontre avec Ligeia, une jolie adolescente rebelle qui n’a pas froid aux yeux va les pousser à transgresser les interdits posés pas le patriarche.

Quarante six années plus tard, Bill est devenu un chirurgien réputé, père de famille alors qu’Eugene a sombré dans l’alcool et raté sa vie. La découverte des ossements de Ligeia va amener Eugene à se poser des questions sur l’implication de son frère dans sa mort.

La psychologie des personnages est travaillée , chacun a ses forces et ses faiblesses. La tension est palpable tout au long du récit ce qui permet de maintenir l’attention du lecteur . L’auteur ne nous perd pas dans des descriptions inutiles, tout est bien dosé.

Étrangement, je me suis retrouvée surprise d’être déjà arrivée à la fin de l’histoire, un peu à regret. Chose à laquelle je n’aurais jamais cru avec ce genre de roman auquel je ne suis pas habituée. Le talent de Ron Rash est de rendre ce roman, plus complexe qu’il n’y parait, d’une fluidité incroyable, vous êtes happé par le courant et vous vous laissez glisser au fil de l’eau jusqu’à ce qu’elle vous rejette sur le rivage.

Un roman sombre qui fait la part belle à ses personnages et une très belle découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.