Carnet de tricot

Carnet de tricot

Depuis quelques temps, on commence à voir pas mal de cahiers de tricot sur les réseaux sociaux. Ces cahiers servent à recenser ses projets, à y indiquer des informations sur la laine utilisée, sa couleur, sa composition, les modifications apportées au modèle de base, son origine, la taille des aiguilles, etc. Le tout est généralement agrémenté de photos ou de croquis pour que cela soit plus parlant puisque son but principal est de conserver une trace de ses ouvrages.

For some time, we begin to see a lot of knitting books on the web. These notebooks are used to list your projects, to add notes about the yarn you used, its colour, the size of the needles, the modifications made to the model, etc. Everything is usually decorated with photos or sketches to make things more meaningful, since its main purpose is to keep track of your work.

J’ai déjà quelque chose dans le même genre pour ma couture (uniquement pour ce qui est des vêtements) parce que je trouve cela bien pratique, notamment pour un modèle que l’on a envie de refaire. J’y indique, bien entendu, le nom du modèle et du créateur, le tissu utilisé (composition + métrage nécessaire), les éventuelles fournitures dont on a besoin (boutons, fermeture éclair, biais, etc.), la date à laquelle le modèle a été fini de coudre et surtout les modifications effectuées dans le but d’obtenir quelque chose de plus ajusté (par exemple haut taillé dans telle taille et bas dans une autre). A chaque fois, j’ajoute une photo du vêtement terminé (et parfois porté) ainsi qu’un morceau du tissu.

I already have something of that kind for my sewing projects because I find it very useful, especially for a model that I want to do again. Of course, I write the name of model name and the designer, the fabric used (composition + yardage needed), any supplies I need (buttons, zippers, bias, etc.), the date I’m done with the garment  and, the most important, the changes made in order to get something more adjusted(e.g. top cut in one size and skirt in another). I add a photo of the finished garment (sometimes worn) and a piece of fabric.

C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de faire quelque chose pour me souvenir de mes réalisations tricot. Le problème était de savoir comment réaliser ce carnet. J’ai tout d’abord pensé à noter les informations principales concernant le modèle puis à joindre un petit bout de laine mais cela ne me convenait pas. Ensuite, j’avais la possibilité de tricoter un petit carré de laine qui serait joint à la fiche tricot, mais j’ai vite réalisé que je risquais de me retrouver rapidement avec quelque chose de très volumineux. Et puis à force de réfléchir, je pense avoir trouvé ce qui pourrait me convenir le mieux. Je vais donc faire une fiche sur le modèle tricoté avec le nom du modèle, du créateur, la date à laquelle j’ai terminé le modèle, les modifications éventuelles apportées au modèle de base, les aiguilles et la laine utilisées. Je vais ajouter à cela une photo du modèle terminé et une autre de la laine. Parallèlement, je vais tricoter un carré de 10 x 10 cm (un échantillon en quelque sorte) avec la laine utilisée en suivant le dessin si le modèle en comporte un car j’ai vraiment envie de garder quelque chose qui je puisse toucher, qui soit plus parlant qu’une simple photo. Ces petits carrés, je ne vais pas les assembler en une couverture, mais les conserver dans des petites boites (j’ai déjà ce qu’il faut : mes jolies boites de “Envouthé”).

So naturally, I wanted to do something of that kind for my knitting projects. The problem was how to make this book. I first thought to write down important information about the model and then attach a small piece of yarn. Otherwise I could knit a little square that would be attached to the page, but I quickly realized that it would take a lot of place. Nevertheless, I think I’ve found what might be the best. I will make a listing about the model with its name, the designer, the date I finished it, the changes to the base model, needles and yarn used. I’ll add a picture of the finished model and another of the yarn. I will also knit a square of 10 x 10 cm (gauge) with the yarn used because I really want to keep something that I can touch, something that is more than a photo. I will not assemble these squares into a blanket, but keep them in small boxes (I have what I need: my pretty Envouthé” boxes).

J’en suis au tout début de ce “carnet de tricot” et mon premier carré sera celui de mes Hermione’s Everyday Socks dans la jolie laine de Voolenvine. Le carré n’est pas encore terminé mais je peux dès maintenant vous montrer une photo du rendu (j’en suis à la moitié).

I am at the very beginning of this “knitting book” and my first square will be from my Hermione‘s Everyday Socks in the beautiful Voolenvine yarn. I’m not done with the square yet but I can already show you a picture of what I’ve done (half of the square).

Je compte bien essayer de faire quelque chose dans le même style pour mon filage, mais il me reste encore à trouver sous quelle forme.

I will try to make something similar for my spinning projects but I don’t know yet how it will look like.

Et de votre côté, est-ce que vous tenez un carnet de tricot ? Et si oui, sous quelle forme ?

And how about you? Do you have a knitting book? And if so, how does it look like?

A bientôt.

See you soon.

4 thoughts on “Carnet de tricot

  1. C’est une très jolie idée !! De pouvoir garder en mémoire, mais surtout de pouvoir toucher pour se souvenir ensuite !! J’aimerai bien avoir la patience de faire quelque chose de ce genre, mais les carnets, je les commence souvent, mais je ne les fini pas beaucoup !!! 😉 !!!

    1. Carnet est peut-être un bien grand mot dans mon cas, car en général, ce sont des feuilles volantes que je classe dans des pochettes. Quand je me sers réellement de carnets, je suis comme toi, je les remplis rarement 😉

  2. J’ai un carnet où je note les tricots que j ‘ai faits : le modèle, dans quel livre ou magazine il se trouve, le fil et le numéro d’aiguilles utilisées.
    Mais …
    Je ferai mieux de noter avant de commencer un tricot.
    Exemple de mon manque de prendre des notes sur ce que je fais :
    L’année dernière j’achete un album tricot de Rowan. Je décide de faire un pull pour mon mari. J’achète le fil et je fais un échantillon. Je le lave et je mesure les 10 cm. Tout est parfait. Et puis je retourne au pull que j’étais en train de faire à ce moment-là, et puis je tricote encore deux paire de chaussettes et deux châles.
    Maintenant que les beaux jours arrivent enfin, je veux commencer le pull. Pour mon mari, mais….j’ai oublié quel numéro d’aiguilles que j’ai pris pour mon échantillon.
    Tout est à recommencer.
    Je n’ai vraiment pas le moral-tricot pour le moment.
    Rosaline

    1. Quand je me sers d’un autre numéro d’aiguilles que celui qui est indiqué sur le modèle, je le note directement sur le livre ou sur la feuille imprimée, comme ça, si je mets l’ouvrage de côté pendant un petit moment, lorsque je reviens dessus, je sais quelle taille d’aiguilles utiliser 😉 J’espère que ton moral-tricot va vite revenir !

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.