L’intérêt de faire une toile

L’intérêt de faire une toile

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venue poster ici et j’en suis désolée. Mon emploi du temps ne m’a pas laissé le temps de faire beaucoup de choses au cours des week-ends et j’étais tellement fatiguée en rentrant du travail que je n’avais pas l’énergie pour faire quoi que ce soit. Les choses allant un peu mieux, me voici de retour 🙂

Je ne sais pas si c’est le retour du printemps mais j’ai envie de ranger mes aiguilles à tricoter et ma laine et sortir à la place mes patrons et me remettre à la couture ! Il y a aussi le fait qu’en deux ans, j’ai perdu du poids et réussi à me stabiliser (le plus important). Résultat, j’ai dans mon armoire plein de jolies choses qui sont devenues trop grandes et lorsque je regarde dans les boutiques et que je vois les prix, je me dis que je pourrais essayer de faire quelques petites choses par moi-même (d’autant plus que je suis entre deux tailles et que le fait sur mesure évite que cela baille à la taille, par exemple).

Aussitôt dit, aussitôt fait (ou presque) 😉

J’ai opté pour le modèle Simplicity 4076 que j’ai trouvé à petit prix sur Ebay. Comme de bien entendu, je n’ai pas choisi le plus simple puisque c’est un modèle à réaliser en jersey (c’est tout moi ça, pourquoi faire simple lorsque l’on peut faire compliqué) et que jusqu’ici, je n’ai cousu qu’un seul top en jersey. J’ai acheté un joli tissu dans cette boutique en ligne (http://www.fleurdetissu.fr) mais au moment de me lancer (j’ai demandé à ma maman de reproduire le patron en taille 40 en ajoutant 5 cm de longueur en bas et aux manches) j’ai hésité car je ne savais pas bien comment taillait le modèle.


J’ai donc fouillé dans le stock de ma maman et trouvé un coupon de jersey rouge dans lequel j’ai taillé ma toile (en confection, une toile est un prototype de vêtement, c’est-à-dire un modèle sommaire réalisé d’après un patron de base, qui permet de faire tous les ajustements sur le corps).

J’ai vraiment bien fait de passer par cette étape car tout d’abord, cela m’a permis de me remettre à la couture sans craindre d’abimer mon joli tissu (ce qui aurait été dommage). Ensuite, je me suis aperçue que pour le modèle que j’ai choisi (le A), je trouve le résultat un peu serré au niveau des hanches surtout que j’ai prévu de le porter sur un débardeur. Il va donc falloir soit que je diminue les marges de couture, soit que j’ajoute 1 petit centimètre au niveau des hanches lors de la coupe. Cela dit, je me demande si cela ne vient pas du tissu que j’ai utilisé pour faire la toile, il me parait moins élastique que le tissu dans lequel je souhaite réaliser le projet final. Je vais quand même tailler un peu plus grand pour les hanches et si je m’aperçois que c’est trop lâche, il sera plus facile de reprendre les coutures que si c’est l’inverse. La dernière chose que j’ai pu constater, c’est qu’en dépit des 5 cm ajoutés, je trouve le top encore un peu trop court, je vais donc ajouter 5 cm de plus (idem pour les manches – j’adore lorsque les manches sont un peu trop longues).

Voici le résultat de ma toile.

J’aime bien le rendu avec les rayures. Cela dit, je ne porterai pas cette toile parce qu’en décousant les côtés (vraiment trop ajustés avec les marges de coutures de 1,5 cm préconisées) j’ai fait quelques trous dans le tissu. Les finitions ne sont pas non plus parfaites et puis j’ai galéré pour faire les ourlets au bas des manches car le point sautait régulièrement, résultat, j’ai fait une seconde couture sur la première (juste pour voir le rendu) et cela a eu pour conséquence de “bloquer” l’élasticité à ce niveau.

Je termine en vous montrant une photo du tissu que j’ai choisi pour le modèle définitif.

2 thoughts on “L’intérêt de faire une toile

  1. Hello ma chère Sylvie !
    Maintenant que tu nous as bien mis l’eau à la bouche, j’ai hâte de voir la version finale de ta tunique, je trouve la coupe très jolie …
    Bisous !

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.