Abonnement Chakaiclub Mars (1/6)

Abonnement Chakaiclub Mars (1/6)

Tout d’abord, si vous êtes abonné(e)(s) à Chakaiclub et que vous n’avez pas encore testé/identifié les thés reçus, n’allez pas plus loin car je ne voudrais pas vous gâcher la surprise.

L’abonnement du mois nous propose de tester à l’aveugle les thés. Je trouve que c’est une idée très intéressante et amusante. Habituellement, quand je reçois mon abonnement, je regarde systématiquement la composition des mélanges. Cela me permet de déterminer à quel moment de la journée les boire. Là, c’est le mystère complet (enfin pas tout à fait car à la fin du magazine, les thés sont détaillés). J’ai décidé de jouer le jeu et de ne pas aller regarder la page tant que je n’aurai pas tout testé.

Donc, pendant 5 prochains jours, je vais essayer de deviner de quoi sont composés ces thés et le 6ème, j’indiquerai quelle est la composition des thés et je pourrai comparer à ce que j’ai pu trouver 😉

J’ai commencé par le thé mystère n°3.

A sec, je reconnais du thé vert et après le déjeuner m’a semblé le moment parfait pour le tester. A l’ouverture du sachet, se dégage une forte odeur de menthe (ce qui me conforte dans le moment choisi).

Pour cette première dégustation, j’ai utilisé ma mini théière qui a une contenance parfaite pour une grande tasse.

J’aime beaucoup regarder le thé infuser, je trouve magique de voir les feuilles se déployer.

J’ai choisi de le laisser infuser 2mn30 à 80°C.

A la dégustation, je reconnais bien le goût de la menthe poivrée (que j’utilise régulièrement sur mes tempes lorsque je souffre de migraine) qui se fait tout d’abord douce avant de s’intensifier. Je décèle autre chose également car un aspect piquant se dévoile en bouche par la suite, mais sans vraiment reconnaitre ce que cela peut être. Peut-être du gingembre ?

C’est un bon thé et je pense qu’il est parfait à la fin d’un repas un peu copieux.

En tout cas, cette première dégustation à l’aveugle est très intéressante et me fait découvrir un peu plus encore le thé car là, je dois vraiment faire appel à plusieurs de mes sens pour le décortiquer sans avoir à rechercher les arômes décrits comme je le fais habituellement.

Les commentaires sont clos.